Le sable, enquête sur une disparition

Le sable, enquête sur une disparition Le sable, enquête sur une disparition 2

Publicités

Gasland: le scandale de l’eau empoisonnée, Josh Fox

Gasland

[…]phénoménale et risque à tout moment de contaminer les nappes phréatiques.

L’industrie gazière nie évidemment toute pollution. Gasland prouve le contraire. Sans ambiguïté. Armé de sa seule caméra, Josh Fox a sillonné les Etats-Unis à la rencontre des Américains qui, ignorants des risques ou moins prudents que Fox senior, avaient accepté des forages à proximité de chez eux. Les témoignages sont accablants : eau du robinet conta­minée et inflammable, air vicié par les polluants chimiques, hommes et animaux malades. Josh Fox montre tout, y compris la compromission de politiques sous influence qui faci­literont outrageusement l’implantation de ces nouveaux forages. Mais on ne s’attaque pas impunément à de tels intérêts. Il se retrouve comme le dernier des terroristes sur la Terror Watch List du Department of Homeland Security [l’équivalent du ministère de l’Intérieur aux Etats-Unis, NDLR]. L’industrie gazière réplique en produisant son propre film sur le caractère inoffensif de ses procédés d’exploitation. Contre-offensive maladroite : plus elle attaque Fox, plus son initiative devient populaire. Le brûlotGasland explose sur Internet, est diffusé en salles et sur la chaîne HBO.

« Peut-être bien qu’un jour Gasland s’étendra au-delà de mon jardin, jusqu’au vôtre », prophétise Fox en conclusion de son film. En France, la prophétie est en train de se réaliser. Au printemps 2010, le gouvernement a délivré trois permis d’exploration sur une zone gigantesque à Total, GDF Suez et au texan Schuepbach Energy. La résistance commence à peine à s’organiser. Gasland va lui donner un sérieux coup de pouce.